Aller au contenu

Jambes lourdes : comment les soulager ?

Chaleur, station assise ou debout prolongée (voyages en avion, professions exercées debout, piétinement)… Vous ressentez en fin de journée des sensations de lourdeurs et de gonflements dans les jambes.


 

D'où vient la sensation de jambes lourdes ?

Ce phénomène s’explique par un mauvais retour veineux. Le sang présent dans les membres inférieurs ne remonte pas correctement vers le cœur et stagne dans les jambes. Les petites valves tout au long des parois veineuses qui permettent au sang de ne pas retomber’’ jouent mal leur rôle anti-reflux. C'est ce que l'on appelle l'insuffisance veineuse.

La chaleur, une position statique prolongée, vont accentuer cette mauvaise circulation veineuse, ce qui va provoquer des sensations de lourdeurs, des gonflements, des impatiences (envie incontôlée de bouger vos jambes), et des douleurs dans les membres inférieurs.

 

 

Que faire pour soulager les jambes lourdes ?

Surélevez vos jambes

Pour soulager rapidement vos jambes, allongez-vous sur le sol, dos bien à plat, et posez vos pieds contre le mur, jambes fléchies (ou tendues si vous pouvez), et tenez la position plusieurs minutes.

Vous pouvez également surélever les pieds de votre lit (une dizaine de centimètres) afin d’aider le sang à remonter votre cœur pendant votre sommeil.

 

De la fraicheur sur vos jambes

Le froid, vasoconstricteur, resserre les vaisseaux, les dynamise et permet d’éviter la stase (stagnation de sang dans les jambes).

Appliquez un jet d’eau fraiche (pas glacée) sur les jambes, en remontant du pied vers la cuisse.

Evitez les bains chauds ou douches chaudes. En effet, la chaleur dilate les veines et nuit à la circulation veineuse.

Vous pouvez également appliquer des compresses d’eau froide sur les jambes. Pour cela, mouillez une serviette avec de l’eau très froide, enroulez-la autour de votre jambe en la maintenant à l’aide d’un bandage, et allongez-vous en gardant les jambes surélevées, pendant une vingtaine de minutes.

 

Pratiquez une activité physique pour activer la circulation

Pour activer le retour veineux, une activité physique douce est une excellente solution.

La marche

L’appui des pieds sur le sol et les contractions musculaires activent le pompage du sang dans les veines. Vous éviterez de marcher aux heures les plus chaudes et choisirez une paire de chaussures adaptée (bannissez les talons).  

La natation

La natation fait travailler le cœur, les poumons et les muscles, sans aucune pression sur les articulations. La position allongée, la fraicheur de l’eau et la pression douce que cette dernière exerce sur les muscles sont également excellentes pour favoriser le retour veineux.

Le vélo

Le vélo fait travailler les muscles de vos membres inférieurs, sans contact traumatisant avec le sol.

Evitez tous les sports où l’impact avec le sol est important : tennis, course à pied intensive, squash…

 

Autres précautions à prendre :

• Buvez beaucoup, au moins 1,5 litre d’eau par jour.
• Évitez le port de vêtements serrés, ils peuvent gêner le retour veineux.
• Évitez la cigarette et l’alcool qui dilatent les veines, et le café qui favorise les sensations d’inconfort au niveau des jambes.
• Réduisez votre consommation de sel.

 

Et du côté des solutions naturelles ?

Ces aides circulatoires naturels vont permettre d’améliorer le retour veineux. Certains vont permettre de limiter la perméabilité des capilaires, d'autres auront une action tonique ou encore soutiendront l'activité des valvules situées sur les paroies veineuses.  

 

La vigne rouge

Dans les usages et médecines traditionnels, les feuilles ont longtemps été employées pour  soulager les problèmes circulatoires, les jambes lourdes ou bien les troubles féminins comme les règles douloureuses. Les feuilles contiennent des flavonoïdes (quercétine, oligo-proanthocyanidines…) qui aident à maintenir une bonne circulation veineuse. La présence de tanins la rend d’autre part astringente et vasoconstrictrice.

 

Queues de cerise

Grâce à leurs propriétés diurétiques, elles permettent de lutter contre la rétention d’eau en favorisant son élimination par les reins, limitant ainsi les gonflements dans les membres inférieurs (jambes, chevilles…).

 

Le petit houx

Aussi appelé fragon, il est utilisé depuis des siècles en médecine traditionnelle. Le rhizome de la plante contient de la ruscogénine, un actif aux propriétés vasoconstrictrices et diurétiques. Le petit houx est un excellent tonique veineux.

 

Le marc de raisin

Il contient des polyphénols qui contribuent à protéger à protéger les parois des vaisseaux sanguins.

 

Celluveinol est un complexe naturel triple action élaboré pour favoriser le circulation et la légèreté des jambes

1) Favorise la circulation et la légèreté de vos jambes :

• Feuilles de Vigne Rouge, titrées en polyphénols, pour favoriser le retour veineux et atténuer la sensation de jambes lourdes et fatiguées.

• Fragon (ou Petit Houx) qui favorise la circulation sanguine dans les veines des jambes.

+ Vitamine C qui participe à la formation du collagène pour un bon fonctionnement des vaisseaux sanguins.

2) Lisse l’aspect peau d’orange :

Marc de raisin qui contribue à réduire la cellulite et  à protéger les cellules contre le stress oxydatif et de ce fait à protéger les vaisseaux sanguins.

3) Elimine l’excès d’eau :

Queue de Cerise à l’action drainante qui aide à lutter contre la rétention d’eau.

 

A lire également sur ce site : La cellulite, on en parle