Aller au contenu

Chute de cheveux : causes et remèdes

Le cuir chevelu compte environ 100 000 à 150 000 cheveux qui se renouvellent à un rythme moyen de 150 par jour. La pousse dépend de facteurs génétiques et hormonaux mais aussi des apports alimentaires en micronutriments. Elle est sujette à de fortes variations individuelles et évolue au cours de la vie.

 

Qu'appelle t-on la chute de cheveux ?

Nous perdons quotidiennement de 45 à 100 cheveux par jour. Ce renouvellement est normal. Tous les cheveux que nous avons sont à des stades différents de leur cycle de vie :

  • phase de croissance, dite anagène, qui concerne 85% des cheveux
  • phase de repos, dite catagène, qui concerne 1% des cheveux
  • phase de chute, dite,télogène, qui concerne 14% des cheveux

On parle de chute de cheveux anormale lorsque l’on perd plus d’une centaine de cheveux par jour, sur une période de plus de 2 mois. Ce phénomène inquiète rapidement car on se demande quelle en est la cause et le temps que cela va durer.  

 

Chute de cheveux chez la femme : des causes variées

• les régimes trop restrictifs ou le phénomène de yoyo peuvent entraîner des carences en micronutriments qui rendent la croissance de cheveux sains plus difficiles. Une alimentation déséquilibrée aura les mêmes effets.

• les changements hormonaux :

  • la  grossesse : quelques mois après l’accouchement, le taux d’hormones oestrogènes baisse fortement et ce changement hormonal entraîne une chute assez massive des cheveux environ 3 mois après l’accouchement. En cas d’allaitement, ce phénomène est retardé. Les carences en micronutriments, notamment en fer, en fin de grossesse, peuvent aussi expliquer la perte de cheveux.
  • la ménopause : après la ménopause, les cheveux deviennent plus fins, fragiles et ont tendance à se raréfier.
  • les dysfonctionnements thyroïdiens

• les traitements mécaniques et chimiques : brushings, colorations, décolorations. Ces traitements abîment la gaine du cheveu qui le protège des agressions extérieures. Les cheveux deviennent plus fins et tombent plus facilement.

• le stress ou un choc émotionnel.  C’est ce que l’on appelle la chute de cheveux réactionnelle. Le stress va se répercuter sur le plan cellulaire et les cheveux vont se mettre à tomber, alors que leur phase de croissance n’est pas achevée. Elle survient en général 2 à 3 mois après l’évènement déclencheur.

• les changements de saison : d’une durée de 4 à 8 semaines, cette chute (jusqu’à 175 cheveux par jour) est causée par la variation de luminosité. Elle a lieu essentiellement au printemps et à l’automne.

• certains médicaments : les traitements contre le cancer constituent la principale cause de perte de cheveux d'origine médicamenteuse. D’autres médicaments comme les antifongiques, les immunodépresseurs, le lithium peuvent avoir des effets similaires.

 

Chute de cheveux chez l'homme : l'hérédité en plus

• l’hérédité. L’alopécie androgénétique héréditaire se manifeste par une diminution du volume des cheveux, voire une calvitie. Elle touche 70% des hommes.

• une alimentation déséquilibrée, pauvre en micronutriments

• le stress ou un choc émotionnel

• les changements de saison

• certains médicaments

 

Comment avoir des cheveux vigoureux ?

La base est d’avoir une alimentation équilibrée, apportant suffisamment de protéines, de fruits et de légumes. Dans les soins prodigués aux cheveux, il faut privilégier les produits non agressifs et limiter les traitements tels que colorations-décolorations chimiques. L’apport de micronutriments spécifiques est ensuite efficace pour revitaliser les phanères.

Plantes : L’huile de pépins de courge est connue pour freiner la chute des cheveux en inhibant l’action d’une enzyme impliquée dans la chute des cheveux (5-alpha-réductase). Les céramides végétaux issus d’une fraction lipidique du blé apportent des acides gras essentiels aux cheveux et renforcent la gaine capillaire qui les protège des agressions extérieures (soleil, vent…) Même s’ils sont issus du blé, les céramides sont différents  de l’huile de germe de blé.

Oligo-éléments :

Le zinc est indispensable à la synthèse des protéines de la kératine. Il contribue aussi à la synthèse du collagène des parois des vaisseaux, qui assureront une meilleure irrigation du cuir chevelu et des bulbes pileux. Le zinc contribue aussi à la division cellulaire qui permet la croissance des cheveux. En cas d’alopécie androgénétique, il aide à inhiber la 5-alpha-réductase.

La silice est un constituant naturel des tissus conjonctifs : peau, cheveux et ongles. Elle joue un rôle sur la production de kératine et sur la minéralisation. Certains végétaux sont naturellement riches en silice, surtout la prêle, l’ortie et le bambou.

Vitamines du groupe B : elles sont essentielles au métabolisme des cellules mères des cheveux et des ongles. La vitamine B6 participe directement au métabolisme des protéines soufrées de la kératine. Elle potentialise le zinc dans son action inhibitrice de l’enzyme 5-alpha-réductase. La vitamine B8 (aussi appelée biotine) est nécessaire pour métaboliser les acides aminés qui créent de la kératine.

Acides aminés : 18 acides aminés entrent dans la composition du cheveu. Ils jouent un rôle important dans la composition et le maintien des cheveux. Parmi les plus importants : la L-méthionine qui contient du soufre, l’arginine, la cystéine.

Kératine : la kératine que l’on trouve en cosmétique (shampoings, soins) ou en compléments alimentaires peut être d’origine animale (cornes, sabots, plumes de volaille, écailles, becs, membrane de coquilles d’œufs, laine de mouton) ou végétale (issue de protéines de blé, soja ou maïs).

Notre avis : nous préférons les nutriments qui vont renforcer la kératine naturellement présente dans le cheveu, plutôt que d’apporter directement de la kératine, dont l’origine et le mode d’obtention restent assez opaques (la plupart des produits qui en contiennent ne le précisent pas).

 

Découvrez CERAPHANE

 Formule synergique complète apportant 

• des extraits de plantes : huile de graines de courge + millet apportant de la L-méthionine + prêle apportant de la silice

• des céramides végétaux

• des vitamines B5, B6 et B8 (biotine)

• du zinc

1 seule capsule par jour suffit.

Ceraphane existe en coffret pour un programme de 3 mois. Le 3ème pilulier est offert.